support@apprendre-solfege.com

25
Fév

0
comprendre les intervalles en musique

Qu’est-ce que les intervalles en solfège ?

La connaissance des intervalles est essentielle pour comprendre l’écriture musicale et la façon dont la musique est construite.

On appelle « intervalle » la distance qui sépare 2 notes de musique. Aucune musique ne peut s’écrire sans avoir recours aux intervalles. Dans cet article, nous allons vous présenter l’importance des intervalles en musique.

 

Intervalles et accords

Un espace de 2 notes s’appelle un « intervalle », au-delà (3 notes ou plus) cela s’appelle un « accord ». Les accords sont donc, par définition, composés de plusieurs intervalles.

On trouve des accords dans presque toutes les compositions musicales. On se sert également des accords pour accompagner une mélodie ou une chanson.

Pour un guitariste en herbe, par exemple, la connaissance des intervalles dans la formation des accords est la base de son apprentissage.

 

Noms et qualifications des intervalles

La distance des notes comprises dans un intervalle détermine son nom :

  • Une distance entre 2 notes s’appelle une seconde (ou 2d) ;
  • Une distance entre 3 notes une tierce (ou 3ce) ;
  • Une distance entre 4 notes une quarte (ou 4te);

Et ainsi de suite jusqu’à une distance entre 8 notes qui s’appelle une octave (8ve). Une octave – du latin octavus qui veut dire 8 – est un espace entre deux notes du même nom, écrites à 8 notes de distance l’une de l’autre, c’est-à-dire à des hauteurs différentes.

Au-delà de l’octave un intervalle s’appelle un intervalle augmenté (9ème, 10ème etc…).

Outre son nom un intervalle a aussi une qualification : Majeur, Mineur, Juste, Diminué et Augmenté. Ces qualifications varient suivant l’intervalle concerné.

 

Comment se construit un intervalle ?

Les tons et les demi-tons sont les espaces qui construisent un intervalle. On se sert des altérations, c’est-à-dire des dièses, des bémols et des bécarres pour former les tons et les demi-tons et c’est le nombre de tons et de demi-tons qui détermine la qualification d’un intervalle. Suivant les tons et les demi-tons qui la composent, une seconde peut être mineure, majeure ou augmentée, une tierce peut être diminuée, mineure, majeure ou augmentée, etc.

Vous trouverez le tableau complet des intervalles et de leurs qualifications dans la leçon 11-1 de la formation avancée, qui est le 3ème niveau de la méthode complète « Le solfège facile et complet ».

 

Classifications des accords

Les accords sont classés suivant le nombre d’intervalles qui le composent (accords de 3 notes, de 4 notes ou de 5 notes). La qualification d’un accord est indiquée par des chiffres ou degrés – voir leçon 11-2 de la méthode complète de solfège.

Vous trouverez également dans cette formation, un Guide complet des accords et de leurs différentes classifications. Bien que ce guide soit plus spécifiquement destiné aux pianistes, il sera néanmoins très utile à tous les instrumentistes.

 

Le solfège pour étudier les intervalles

Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir une parfaite connaissance des intervalles pour pratiquer un instrument de musique, par contre cela aide toujours pour un musicien de savoir comment la musique est construite.

L’étude du solfège est une excellente initiation à la connaissance des intervalles et des accords. Ceux qui veulent aller plus loin, pour composer par exemple, pourront ensuite continuer à approfondir le sujet à travers l’Harmonie, qui est l’art de la composition.

Pour en savoir plus sur la construction musicale en solfège, n’hésitez pas à découvrir le contenu complet de la formation solfège.