support@apprendre-solfege.com

Le Solfège, de nos jours rebaptisé « formation musicale » dans les conservatoires, permet de lire, d’écrire, de jouer ou de chanter une partition. Il est à la base de toute musique dite « classique ». Ses codes et ses lois sont des points de référence universels pour tous les musiciens. Le solfège est la langue de la musique.

Origines du solfège

Le Solfège s’est construit avec la civilisation, au fil des époques et du temps.
Déjà les grecs de l’Antiquité avait mis au point une organisation musicale en élaborant des gammes ou en associant les lettres de l’alphabet à des sons correspondants. Cet alphabet musical est d’ailleurs encore en vigueur de nos jours dans les pays anglo-saxons et largement utilisé dans le jazz et les partitions les plus modernes. C’est dans l’Occident du moyen-âge, particulièrement en Italie, qu’est né le Solfège moderne. Il va se structurer et évoluer jusqu’à devenir, vers la fin du XVIème siècle le solfège tel que nous le connaissons aujourd’hui. Celui qui est enseigné sur le site apprendre le solfège.

Histoire du solfège moderne

Avant le Moyen-âge, il n’existait pas de code universel pour la musique et il n’y avait pas de son de référence car le « La » du diapason n’existait pas encore (il est adopté au 19ème siècle et permet aux instruments de musique de s’accorder sur la même fréquence sonore). On se servait du monocorde de Pythagore, instrument de mesure sonore de la Grèce antique, pour régler son instrument.
Au 11ème siècle, le moine italien Guido D’Arrezo créé les notes de musique en s’inspirant d’un chant en latin l’« Hymne à Saint Jean-Baptiste » : il prend la première syllabe de chaque ver pour créer les notes de la gamme : Ut (ancien nom de la note Do), Ré, Mi, Fa, Sol, La ( à noter que le Si sera créé plus tard par un autre moine). On lui doit également l’invention de la portée musicale telle qu’elle est encore en vigueur aujourd’hui : les bases du solfège sont posées. (Pour connaitre et écouter en détails les notes de musique allez à la leçon n°3 de la méthode « Le solfège facile et complet en 20 jours »  sur le site).
À partir du 12ème siècle apparait la notation des notes de forme carrée. Les notes deviendront rondes avec l’invention de l’imprimerie.
Le solfège se structure et évolue jusqu’à la fin du 16ème siècle. Il devient un langage musical construit et structuré et au 17ème siècle Louis XIV fonde l’Académie Royale de Musique, seule école destinée à l’apprentissage de la musique. Plus tard d’autres écoles se créent en France et en Europe qui popularisent le solfège.

Le solfège aujourd’hui

Le solfège a traversé les siècles et reste le système de référence de la musique dite « écrite » typiquement occidental (en effet les musiques orientale, indienne ou africaine utilisent d’autres procédés). Pour l’ensemble des musiciens professionnels et amateurs le solfège reste le plus solide et le meilleur mode d’apprentissage de la musique.

Comment apprendre le solfège ?

De nos jours, surtout depuis l’avènement d’autres styles musicaux et des musiques du monde, le solfège, jugé trop abstrait et trop codifié, est parfois remis en question. Nombreux sont ceux qui réclament des solutions pour apprendre le solfège de façon plus simple et plus moderne.
Pour répondre à cette forte demande une musicienne célèbre a imaginé une méthode de solfège rapide et simple en vidéo en ligne « Le solfège facile et complet en 20 jours », méthode de solfège offrant une formation complète moderne et innovante particulièrement efficace.